Rechercher dans ce blog

jeudi 15 septembre 2011

Comment des entreprises françaises fabriquent et vendent de faux avis sur le Net

Pour ne pas se faire repérer et ne pas être "traçable", chaque prestataire en lice possède sa technique. L'agence parisienne explique qu'elle a coutume de détacher l'un de ses salariés dans un cyber café une heure par jour afin, "qu'au cas ou", l'adresse Internet de l'agence n'apparaisse pas. L'agence marseillaise, elle, a plus simple. En utilisant une clé 3G depuis ses bureaux, l'identification numérique du faux consommateur change à chaque connexion-déconnexion au site visé. Comme le temps c'est de l'argent, elle précise, qu'avant de facturer, elle doit prendre connaissance du temps d'inscription de chaque nouveau "faux utilisateur" à notre site (390 euros HT, pour une première journée test). ...
Sous couvert d'anonymat, le directeur de l'une des plus grandes agence d'e-reputation française confie que, lors d'entretiens récents pour recruter un chef de projet en e-reputation, trois personnes - sur les neuf auditionnées - lui ont affirmé avoir été employées auparavant par de grosses entreprises de communication pour rédiger, toute la journée, de faux avis. ...




Aucun commentaire: